Recruter pour la fonction publique

Les questions à poser lors d’un entretien d’embauche

Publié le 6 Mai 2020 - 149 vues

En toute logique, le facteur le plus important à examiner lors d’un entretien d’embauche est la motivation. Le poste proposé, l’environnement du poste, et les valeurs de l’entreprise doivent être des facteurs motivants pour le candidat. Nous vous aidons à y voir plus clair et nous vous donnons les questions à poser lors d’un entretien (non exhaustif ).

Évaluer la motivation d’un candidat à travers les questions à poser lors d’un entretien d’embauche.

Question à poser au candidat : pourquoi vous portez-vous candidat à ce poste ?

Cette question permet d’avoir un avis rapidement, mais pas définitif sur le candidat. Ses réponses sont-elles à propos de ses envies ou des besoins de l’entreprise ?  Maîtrise-t-il les sujets relatifs au poste ? Le candidat a-t-il préparé son entretien ? Autrement dit, est-ce qu’il s’est renseigné sur l’entreprise, sur ses valeurs et/ou ses objectifs ?

Dès les premières minutes de l’échange, vous verrez le degré de préparation à l’entretien du candidat. Essayez, toutefois, de creuser avant de vous faire un avis, positif ou négatif, prématuré.

Question à poser au candidat : Quels sont vos atouts et compétences pour ce poste ?

Cette question vous permettra de savoir si le candidat a suffisamment compris ou non les différentes missions relatives au poste et de voir sa capacité à mettre en relation ses compétences et les besoins du poste. Lors de sa réponse, vous pourrez également évaluer les différents aspects de la personnalité du postulant dans la manière de présenter ses qualités, ses compétences et ses limites. Écoutez-le tout en vous demandant : est-ce qu’il a pris du recul sur lui-même ? Est-ce qu’il a réussi à me convaincre ? Est-ce qu’il a réussi à synthétiser ses arguments ?

Pour mieux connaître la personnalité du candidat, voici quelques questions utiles.

L’entretien d’embauche permet avant tout de découvrir la personnalité du potentiel futur collaborateur. Le but est de savoir si le candidat est compatible avec les valeurs morales de votre entreprise. Il est aussi important d’évaluer sa capacité d’intégration au sein de votre environnement. Est-il autonome ? Toutes ces questions permettent d’éviter une erreur dans le recrutement et de faciliter l’intégration du futur collaborateur.

Autre question pour évaluer une personnalité : quelles sont vos attentes par rapport à ce poste ?

Un candidat postule rarement à une offre d’emploi seulement pour la rémunération. Connaître un nouveau secteur d’activité, monter en compétence, maîtriser une expertise métier, découvrir l’aspect managériale du poste sont des arguments que pourrait avancer le candidat. La réponse à cette question va vous permettre de mieux le connaitre et de savoir si ses attentes correspondent au poste et aux perspectives d’évolution dans votre entreprise. Si les réponses n’étaient pas en adéquation avec les attentes du poste, le recruter serait un choix risqué et inefficace à long terme.

Autre question pour évaluer une personnalité : qu’est ce qui est le plus important pour vous dans votre travail ?

Il est certain aujourd’hui, que le salaire, n’est plus le seul critère décisif quand on recherche un emploi. L’attractivité du poste, l’ambiance au sein de l’équipe de travail, les valeurs de l’entreprise, la politique de bien-être au travail sont des critères indispensables. Les perspectives d’évolution et le niveau d’autonomie offerts par le poste sont des critères attentivement analysés par les candidats. Chaque individu place à degré différent l’importance de chacun de ces critères. Pour un candidat, la politique de bien-être au travail sera privilégiée à l’instar du niveau de responsabilité du poste et inversement. Si vous arrivez à connaître avec honnêteté les motivations du candidat, il sera plus facile de le manager. Pour motiver ses équipes et mettre en avant sa marque employeur, nous vous donnons également quelques recommandations.

L’expérience du candidat : un point nécessaire à creuser.

Après avoir essayé d’évaluer et de comprendre les motivations et la personnalité du candidat, il est très important de parler de l’expérience. Cela vous permettra d’en savoir plus sur les compétences techniques et les softs-skills (compétence personnelles) acquis lors de ses expériences précédentes.

Question sur l’expérience professionnelle : pourriez-vous me décrire votre poste actuel ?

Si le candidat est au chômage, il vous le dira. S’il est en poste, portez votre attention sur le vocabulaire qu’il utilise pour décrire le poste qu’il souhaite quitter. Ça en dira long sur la personnalité de votre interlocuteur. Ses propos sont-ils positifs ? Le candidat arrive-t-il à vous expliquer ses tâches de manière synthétique et claire ? Va-t-il vous expliquer, avec franchise, les potentielles erreurs commises ? Donne-t-il l’impression d’avoir tiré des leçons de ses erreurs ou reporte-t-il la faute sur une tiers personne ?

Autre question : parlez-moi d’une situation compliquée que vous avez dû gérer et ce que vous en avez conclu ?

Toute situation complexe n’est pas vécue de la même manière. Ainsi, les réponses proposées à cette question vous permettront de vous faire une idée sur ce que le candidat considère comme étant une situation complexe à gérer. Demandez-vous si la personne à profiter de cette situation pour apprendre ou si elle considère cette expérience délicate comme une situation à éviter dans le futur.  En résumé, le candidat va-t-il affronter ou fuir les difficultés ?

Dernière question : comment êtes-vous perçu par vos équipes et votre direction ?

Le candidat va-t-il jouer la carte de la franchise ou va-t-il embellir la réalité ?
Outre la fameuse question des qualités et des défauts, à laquelle il a sûrement dû se préparer, privilégiez l’avis que porte son entourage professionnel sur lui.

Avec sa réponse, demandez-vous si ce candidat sait être à l’écoute de son entourage, supérieur hiérarchique ou pas. Accepte-t-il la critique dans le cadre professionnel ? Fait-il l’effort de se justifier et de clarifier la situation ou se réfugie-t-il dans le silence ? Ouvrez les oreilles et les yeux, car certains éléments de communication non-verbale peuvent être très signifiants dès lors qu’on aborde un sujet sensible comme les points faibles ou les échecs d’une personne.

+ d'articles