Rechercher un emploi

Que faire après son entretien d'embauche ?

Publié le 12 Mai 2020 - 241 vues

Ça y est c’est le grand moment, vous avez passé votre entretien d’embauche et vous êtes satisfait de votre prestation. La balle n’est désormais plus dans votre camp pour le moment. 1 semaine plus tard, toujours pas de retour de la part de votre futur employeur. Vous vous demandez alors s’il est correct d’effectuer une relance ? Doit-on directement contacter l’employeur ou bien attendre un retour de sa part ? Découvrez dans cet article les différentes bonnes pratiques à mettre en place à la suite de votre entretien !

Tout ce qu’il faut faire après son entretien d’embauche !

1- Le débriefing

 

Demande commune post entretien, il n’est pas rare que l’on vous demande de réaliser un débriefing de votre rendez-vous par mail. Si ce n’est pas le cas, il reste intéressant de le réaliser à titre personnel afin d’identifier vos points forts, faiblesses et pour vous remettre facilement en question si besoin.

 

Pour ce débriefing, commencez par utiliser au maximum les informations obtenues pendant votre entretien. Remerciez évidemment l’employeur de vous avoir reçu et de s’intéresser à votre profil. N’hésitez pas à indiquer un condensé de ce qui s’est passé, votre bonne compréhension des tenants et aboutissants du prochain poste auquel vous prétendez.

 

2- La relance

 

La relance est toujours le sujet délicat post entretien d’embauche. Vous vous dites que cela est possiblement déplacé et mal interprété alors que la tendance indique plutôt l’inverse. Un candidat qui ose prendre les devants et relancer sur son entretien est un point positif ! N’hésitez donc pas à planifier votre relance. Pour se faire, il peut être intéressant de prévoir une première relance à J+1 (profitez de la demande de débriefing par mail pour le faire si besoin).

 

Dans cette première relance remerciez l’employeur de vous avoir reçu et de son intérêt envers votre profil et votre candidature. Vous pouvez également consolider vos chances en rappelant vos points forts, votre compréhension du poste et votre motivation de débuter dès que possible. De cette façon, l’employeur percevra un signal positif de votre part et cela augmentera vos chances de recrutement.

 

Si vous ne recevez toujours pas de réponse suite à cette première relance, il est possible d’envisager la relance téléphonique. Laissez 7 jours à l’employeur pour vous répondre à l’écrit, si vous êtes toujours en attente après ce délai, décrochez votre téléphone et essayez d’obtenir la personne qui vous a accueillie. Si vous ne parvenez pas à l’avoir, assurez qu’elle reçoive le message de votre appel. Le but pour vous est de rafraîchir la mémoire du recruteur et ainsi, obtenir une réponse.

Si vous parvenez à obtenir le recruteur directement, interrogez-le sur la bonne réception de votre premier mail de relance et demandez-lui s’il a besoin d’informations complémentaires de votre part.

 

Cette prise d’initiative peut vous démarquer des autres candidats et pourra avoir un effet bénéfique sur votre embauche futur. Il ne faut donc pas hésiter à bien s’organiser et à prévoir ces différentes démarches post entretien !

 

Bonus : Que faire en cas de refus ?

 

Si votre candidature n’est pas retenue par le recruteur, vous pouvez également lui demander différents éléments. Un échec lors d’un processus de recrutement n’est pas une chose grave et il ne faut pas hésiter à prendre du recul pour apprendre de ses erreurs et réussir vos futurs entretiens ! Il peut donc être utile de demander au recruteur (par mail, ou téléphone) un retour quant au refus de votre candidature. Certains recruteurs n’hésiteront pas à indiquer les points bloquants de votre CV ou rencontrés durant votre entretien. Il sera plus facile pour vous de faire le point sur ces différents freins et de les éviter à l’avenir.

 

Vous l’aurez compris, il existe différentes démarches à suivre suite à un entretien d’embauche. Du débriefing à la relance,

+ d'articles