Rejoindre la fonction publique

Secteurs privé et public : 3 différences à savoir

Publié le 14 Octobre 2020 - 23 vues

Les secteurs privé et public diffèrent à bien des égards. Ils n’ont, par exemple, ni la même raison d’être, ni les mêmes objectifs et finalités. Une entreprise privée cherchera à produire et vendre ou à proposer une prestation de service, tandis qu’un organisme public assurera des missions de service public pour l’intérêt général. De plus, les deux secteurs n’auront pas la même gestion en termes de ressources humaines. Voici 3&nbspautres ;différences à savoir.

Recrutement

Le recrutement dans le secteur public se fait, en grande majorité, sur concours. Il existe trois versants dans la fonction publique : d’État, hospitalière et territoriale. Il faut passer un concours spécifique à chacune de ces fonctions publiques pour accéder à un emploi. Une personne qui réussit le concours se voit devenir un agent statutaire. Cela signifie que l’agent est régis par un statut de droit public. Il n’est pas soumis à un contrat de travail ni à une convention collective comme dans le privé. Toutefois, il existe des agents contractuels. Ils sont recrutés temporairement par un organisme public lorsque aucun agent ne peut assurer les missions nécessaires.

Le concours est donc la tendance dominante dans le secteur public contrairement au secteur privé qui privilégie le fameux entretien d’embauche. Le recours au concours s’explique par une volonté d’impartialité. De cette manière, il ne peut y avoir ni favoritisme, ni discrimination.

Sécurité de l’emploi

Un agent public qui devient titulaire à la sécurité de l’emploi à vie. Les licenciements sont extrêmement rares. De plus, en cas de suppression de service, l’agent est relocalisé grâce à des programmes de mobilité interne dans un autre service et effectue les mêmes, ou équivalentes, missions. Le licenciement économique, par exemple, n’existe pas dans la fonction publique.

Salaire

Dans le secteur public, un fonctionnaire est rémunéré selon son indice. C’est-à-dire qu’il a un nombre de point qui dépend de son ancienneté et de sa catégorie (A, B ou C). Ce sont donc les grilles indiciaires qui indiquent le montant de la rémunération selon le profil. Elles varient selon les statuts et la fonction publique et s’appliquent de la même manière à tous les agents. De cette manière, deux agents au même profil (même catégorie et même ancienneté) auront obligatoirement le même salaire.

On ne retrouvera pas autant de réglementation dans le secteur privé autour du salaire qui est fixé librement. Cependant, il doit quand même respecter les planchers mis en vigueur par le salaire minimum de croissance (Smic).