Recruter pour la fonction publique

7 conseils pour booster le processus de recrutement

Publié le 6 Mai 2020 - 275 vues

La première action à entreprendre lorsqu’on veut recruter est de définir avec précision le besoin, même dans un contexte tendu nécessitant une réactivité absolue. Si ce n’est pas fait au départ, le processus de recrutement sera excessivement long et plus coûteux, ou alors c’est qu’il n’y a pas un réel besoin.

1. S’appliquer sur la définition du besoin

Pour booster le processus de recrutement, il faut tout d’abord, définir avec précision le besoin. Cela consiste à avoir une idée précise du profil recherché vis-à-vis de la mission, des tâches qui lui seront confiées, du contexte et de la rémunération. Ce besoin doit être définit avec les équipes opérationnelles.

2. Acquérir les bonnes notions de recrutement

Recruter est un métier. Il est impératif d’avoir des compétences en recrutement avant de commencer un processus d’embauche.

3. Ne se passer d’aucun canal de recrutement

Du site carrière à la cooptation, en passant par les réseaux sociaux ou les cabinets de recrutement, tous les canaux sont utiles pour trouver le profil adéquat à la mission.

Toutefois, le bon canal de recrutement peut changer selon les postes à pourvoir. En exemple, il est plus judicieux de favoriser son réseau personnel pour les postes cadres et les sites carrières pour les postes plus classiques.

N’oubliez pas votre vivier consultants, il est très courant que des CV  dorment des mois dans vos fichiers. La perle rare se cache peut être dans vos données. Veillez, tout de même, à ce que le CV ne date pas de plus d’un an.

4. N’hésitez pas à demander de l’aide à un intermédiaire pour des profils difficiles à trouver

En effet, trouver des profils techniques ou experts dans un domaine est chose complexe. Faire appel à un intermédiaire permet d’aller plus vite dans le processus de recrutement.

5. L’événementiel : un outil pour booster le recrutement

Cet argument prévaut dans un premier temps pour les jeunes diplômés, les profils assez junior. Une présence sur des événements comme les journées portes ouvertes, les salons jeunes diplômés ou les forums est un bon moyen de trouver les meilleurs profils. De surcroît, un premier contact physique favorise la création de lien entre l’employeur et le candidat. L’événementiel est donc un bon outil pour accélérer le processus de recrutement.

6. Ne pas laisser traîner une fois arrivé au bout d’un processus de recrutement

Il est conseillé, quand une candidature vous intéresse, de contacter rapidement le candidat pour organiser une première rencontre, sous quinze jours dans le meilleur des cas. Ce conseil est moins valable pour les recrutements de masse car ce n’est souvent pas possible de contacter des dizaines de candidats en une journée.

7. Tempérer et inclure l’opérationnel dans la décision

Enfin, collaborer avec l’opérationnel dépasse l’étape de la définition du besoin. Il est essentiel de le soulager concernant la partie organisationnelle. Autrement dit, prendre en charge la diffusion des annonces, vérifier qu’il y a des candidatures pour les postes à pourvoir et s’assurer du bon suivi des plans d’actions sont des tâches essentielles.

Toutefois, il est nécessaire d’impliquer l’opérationnel dans le choix final. Il faut lui faire comprendre que les ressources humaines sont présentes pour l’aider et le conseiller. Cependant, il n’est pas possible de choisir pour lui. Donc, l’opérationnel doit avoir conscience de la réalité du marché qui nécessite une grande réactivité. Le marché actuel est très favorable au candidat malgré un taux de chômage fort.

+ d'articles