Évoluer dans la fonction publique

Promotion interne dans la fonction publique : tout savoir sur le sujet

Publié le 14 Juin 2021 - 75 vues

La promotion interne offre la possibilité à tout fonctionnaire de faire évoluer sa carrière au sein de la fonction publique. En plus d’accéder à de nouvelles fonctions à plus haute responsabilité, le fonctionnaire reçoit, grâce à cette évolution de carrière, une rémunération plus avantageuse.

La promotion interne offre la possibilité à tout fonctionnaire de faire évoluer sa carrière au sein de la fonction publique. En plus d’accéder à de nouvelles fonctions à plus haute responsabilité, le fonctionnaire reçoit, grâce à cette évolution de carrière, une rémunération plus avantageuse.

Contrairement aux idées reçues, il est possible dans le secteur public de construire des carrières évolutives, riches et variées. Tout agent public profite d’office d’avancements d’échelon, sur la base de l’ancienneté, au cours de ses années d’activité dans la fonction publique. Cependant, il existe d’autres voies pour accélérer cette progression professionnelle, dont celle de la promotion interne.

Concrètement, c’est quoi la promotion interne ?

Pour bien comprendre comment fonctionne cette promotion, il faut avant tout savoir que la fonction publique a une organisation professionnelle complètement différente de celle du secteur privé.

  • En réalité il n’y a pas une mais trois fonctions publiques : fonction publique d’État (FPE), fonction publique territoriale (FPT) et fonction publique hospitalière (FPH).
  • Les 3 fonctions publiques classent les emplois en plusieurs “familles” de métiers appelées “cadre d’emplois” pour la FPT et “corps” pour la FPE et FPH. Les corps et cadres d’emplois ont chacun un statut particulier qui organise les carrières (conditions de recrutement, rémunérations…).
  • Ces “familles” d’emplois sont également structurés en 3 catégories hiérarchiques : A, B et C (A ayant le niveau de responsabilité le plus élevé, et C le moins élevé).

 

En résumé, il existe des corps ou cadres d’emplois (“familles”) de niveau hiérarchique A, B ou C.

Le changement d’emploi n’assure pas une évolution hiérarchique car deux emplois peuvent faire partie de la même “famille” et ainsi avoir le même niveau hiérarchique.

C’est la promotion interne qui fait passer le fonctionnaire au niveau hiérarchique supérieur. De cette manière, un fonctionnaire passe d’un emploi appartenant à un corps ou cadre d’emploi de niveau B à un emploi appartenant à un corps ou cadre d’emploi de niveau A, par exemple.

Toutefois, il faut garder en tête qu’une promotion interne n’est possible seulement si le statut particulier du nouveau corps ou cadre d’emplois le prévoit.

Qui peut en profiter et comment ?

À priori, tous les fonctionnaires peuvent en profiter sous réserve de respecter les conditions fixées par le statut particulier du corps ou cadre d’emplois du nouvel emploi. Exemples de conditions : âge, ancienneté (dans sa catégorie hiérarchique et/ou corps ou cadre d’emplois), ou formation (avoir accompli une durée minimale de formation professionnelle).

Il existe deux modes d’accès à la promotion interne.

L’administration employeuse peut sélectionner des candidats qui respectent les conditions fixées par le statut particulier. Elle base son choix sur la valeur professionnelle et les acquis de l’expérience professionnelle des fonctionnaires. Autrement dit, elle examine la diversité du parcours et des fonctions exercées, les formations suivies, l’engagement professionnel et la capacité d’adaptation des agents qu’elle sélectionne.

Les fonctionnaires peuvent également profiter d’une promotion interne après avoir été admis à un examen professionnel.

Bon à savoir : les statuts particuliers des corps et cadres d’emplois prévoient des quotas de promotion interne.