Le magazine des carrières publiques

Focus : métiers de la fonction publique

Focus métier de la fonction publique : Agent funéraire



Focus sur le métier d’agent funéraire, qui peut se pratiquer au sein d’organismes privés mais également de centre funéraires municipaux.

Ce n’est pas un métier comme les autres.  Au sein des centres funéraires municipaux, l’agent funéraire est en lien direct avec les familles. Il n’est pas seulement le maître d’œuvre de la cérémonie. Il prépare le défunt, effectue la mise en bière et organise le convoi funèbre de l’office au lieu de recueillement. En effet, le toilettage puis l’habillage du défunt font partie des missions. L’agent funéraire intervient après le travail du thanatopracteur, chargé de réaliser les soins de conservation et de présentation.

L’agent funéraire est ensuite à l’écoute des volontés de la famille. Une fois la préparation du corps achevée, l’agent funéraire est en charge de la mise en bière, puis du transport du cercueil. Selon les cas, il peut être amené à superviser les travaux de sépulture en vue de l’inhumation. Bien sûr, les capacités relationnelles et le sens de l’humain sont indispensables. Qualité d’écoute, discrétion, sens de la psychologie, etc., sont absolument nécessaires.

 

Formation obligatoire de 16 heures

 

Plusieurs aptitudes sont réclamées. Il faut bien entendu connaître la législation et la réglementation funéraires. Mais aussi maîtriser les notions de psychologie et sociologie du deuil ou encore les conditions dans lesquelles des inhumations ou des exhumations sont réalisées. Pour accéder à son poste, l’agent funéraire doit suivre une formation obligatoire définie par le décret N°95-653 du 9 mai 1995. Cette formation de 16 heures est à réaliser dans les 3 mois à compter du début de l’exercice dans la fonction. Les conditions d’accès à la profession relèvent du concours externe et interne avec conditions de diplôme et/ou examen d’intégration en fonction du cadre d’emplois, concours troisième voie. Il est possible pour une mairie de recruter directement pour les cadres d’emplois de catégorie C en fonction du grade (deuxième classe).

 

Stéphane Menu

Soyez la première personne à commenter cet article