Le magazine des carrières publiques

Actus secteur public et territorial

Service public local : les Français font confiance aux agents territoriaux



Un an après le début du mouvement des « Gilets jaunes » qui a mis en lumière les fractures territoriales et leurs conséquences sur la vie quotidienne des Français, le troisième baromètre de l’Association des Administrateurs Territoriaux de France (AATF) confirme notamment l’importance des services de proximité et le rôle des agents territoriaux.

Réalisé par l’Ifop pour l’Association des Administrateurs Territoriaux de France (AATF) auprès d’un échantillon représentatif de 1000 usagers et de 500 fonctionnaires territoriaux, le baromètre  « Les Français et le service public local » traduit d’abord le large crédit accordé par les Français aux collectivités. 81% d’entre eux font, en effet, davantage confiance aux institutions territoriales qu’à l’Etat pour organiser efficacement les services publics. En outre, ils sont 78% à se déclarer satisfaits de la qualité des services publics locaux. Cette confiance s’exprime également de manière très nette à l’égard des fonctionnaires territoriaux. Ces derniers bénéficient d’une bonne image auprès de 69% des répondants, alors que les fonctionnaires d’Etat pâtissent d’une mauvaise opinion auprès de 56% d’entre eux.

 

Favoriser la mobilité entre emploi public et emploi privé

 

Le baromètre de l’AATF analyse plus particulièrement le regard porté par le grand public et les agents des collectivités sur les réformes gouvernementales en gestation. Ainsi, concernant le recrutement de cadres issus du privé, les Français dans leur ensemble, comme les personnels territoriaux, expriment dans une même proportion (87%) la nécessité de fixer des règles déontologiques permettant d’éviter tout conflit d’intérêt. Les Français (84%) et les agents des collectivités (82%) sont également largement favorables à l’idée de réserver les postes importants de la haute fonction publique aux fonctionnaires ayant une expérience de terrain. Même plébiscite (82% et 79%) en faveur de l’ouverture de la haute fonction publique à des hommes et des femmes venus d’autres horizons professionnels. Concernant le parcours des fonctionnaires, les deux groupes considèrent (78% des Français et 76% des territoriaux) qu’il est nécessaire de favoriser la mobilité entre emploi public et emploi privé.

 

Aligner le régime de retraite

 

Sur plusieurs sujets, l’opinion du grand public se distingue néanmoins de celle des fonctionnaires territoriaux. 76 % des Français pensent qu’il faudrait aligner le régime de retraite des fonctionnaires sur le régime du secteur privé. Cependant, seulement 57% des fonctionnaires territoriaux partagent cet avis. Même divergence sur le maintien du concours comme moyen d’apprécier le mérite professionnel. Les Français y sont favorables à 70%, contre seulement 58% des territoriaux. La question de l’emploi à vie des fonctionnaires apparaît également comme particulièrement clivante ; si seulement 37% du grand public souscrit au maintien de ce principe, la proportion est nettement plus importante (66%) au sein de la FPT.

 

Emmanuelle Quémard

Soyez la première personne à commenter cet article