Le magazine des carrières publiques

Actus secteur public et territorial

Plus de contractuels, moins de contrats aidés : l’emploi public se stabilise en 2017



Selon l’INSEE, la courbe de l’emploi est quasiment égale en 2017 dans la fonction publique de l’État et dans la fonction publique hospitalière, mais baisse pour la deuxième année consécutive, dans la territoriale (– 0,4 %).

Le bilan annuel 2017 de l’INSEE établit que le nombre des fonctionnaires continue de se rétracter dans les trois versants de la fonction publique. Au total, ce sont 7 100 emplois titulaires qui ont été perdus. Les fonctionnaires ne forment plus que 67,8 % de la totalité des effectifs. Dans le même temps, la proportion des agents sous contrat bondit de manière significative (+ 48 000 en un an). Les contractuels représentent désormais 17,9% des emplois publics. Les militaires forment, quant à eux, 5,5% des personnels de la fonction publique. L’année 2017 a, en outre, connu un reflux spectaculaire du nombre des bénéficiaires de contrats aidés. Avec 139 000 contrats enregistrés fin 2017 (2,5 % des effectifs de la fonction publique), ce dispositif dont le financement a fait l’objet d’une coupe sévère a perdu un quart de ses attributaires en douze mois (50 300 agents).

 

Hémorragie dans la territoriale

 

Ce sont les collectivités territoriales qui ont opéré la plus forte décélération sur le marché de l’emploi. Après une baisse en 2016 (– 0,4 %), les effectifs de la FPT ont fondu au même rythme en 2017 (– 0,4 % également). En un an, la territoriale a globalement perdu 7 200 agents, l’hémorragie des emplois aidés (– 23 600 équivalents temps plein) ayant mécaniquement entraîné une poussée de l’emploi de personnels sous contrat (+ 19 300 équivalents temps plein). L’analyse par strates administratives montre que sous l’effet des transferts de compétences, l’emploi territorial a davantage reculé dans les organismes départementaux (– 0,6 %) et les communes (– 1,7 %) que dans les régions (+ 1,8 %) et les organismes intercommunaux (+ 4,2 %).

 

Effet de vases communicants

 

Dans le même temps, alors que le nombre d’agents rémunérés par l’Etat avait progressé de 1% en 2016, la fonction publique de l’État a maintenu ses effectifs au même niveau en 2017. Le nombre d’emplois aidés recule (– 19 300 postes) et celui des contractuels augmente (+ 16 300 postes). Il s’agit essentiellement d’un effet de vases communicants, certains contrats aidés ayant été transformés en contrats d’accompagnement d’élèves en situation de handicap (AESH), directement employés dans les collèges et les lycées par le ministère de l’Éducation nationale ainsi que par le recrutement d’enseignants contractuels dans les établissements scolaires.

La fonction publique hospitalière suit un mouvement comparable. Les effectifs se stabilisent dans les hôpitaux publics après plusieurs années de décrue Le nombre de contrats aidés chute d’un tiers (– 7 300), celui des fonctionnaires de 6 400. Là encore, des baisses en grande partie compensées par la hausse du nombre de contractuels (+ 12 500).

 

Emmanuelle Quémard

1 commentaire

Séverine TILLEQUIN

Séverine TILLEQUIN a commenté Le 19 avr.

Ce constat devrait amener nos dirigeants à enfin se poser la question : A QUOI SERT AUJOURD'HUI UN CONCOURS DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE ? Lauréate d'un concours depuis maintenant près de trois ans, je n'ai toujours pas de poste, les collectivités préférant employer un contractuel "expérimenté" plutôt qu'un lauréat débutant ! Au cours de mes entretiens, j'étais ainsi en concurrence avec cinq à dix personnes, preuve que nous sommes suffisamment nombreux sur le marché !