Le magazine des carrières publiques

Actus secteur public et territorial

Le retour du jour de carence impacte directement les absences de courte durée



Selon les analyses de Sofaxis sur l’absentéisme dans les collectivités, l’impact du rétablissement du jour de carence paraît sensible en 2018 dans la fonction publique territoriale.

En progression constante depuis 10 ans, le taux d’absentéisme des agents des collectivités territoriales s’est stabilisé en 2018, atteignant 9,8%, soit le même niveau qu’en 2017. Selon l’assureur Sofaxis, ce coup de frein serait lié au rétablissement du jour de carence au 1er janvier 2018. La lecture du « Panorama 2019 – Qualité de vie et santé des agents dans les collectivités territoriales », réalisé auprès de 16 400 collectivités, démontre, en effet, les impacts de cette mesure sur le taux d’absentéisme, en particulier sur les arrêts de courte durée. Dans le détail, si le taux d’absence pour maladie ordinaire reste identique à celui de 2017 (4,7%), les arrêts de travail dus à une longue maladie reculent légèrement (3% contre 3,1% en 2017) et les absences résultant d’un accident du travail enregistrent une faible hausse (1,5% contre 1,4% un an plus tôt).

 

Augmentation de la gravité des absences

 

L’évolution du taux d’absentéisme global paraît maîtrisée mais d’autres facteurs mesurés par Sofaxis traduisent des situations plus nuancées au sein des collectivités. Ainsi, l’indice de gravité, qui mesure la durée moyenne des arrêts, connaît en 2018 une nette augmentation (+ 20%), puisque les absences s’allongent en moyenne de 39 à 47 jours. Autre constat : la fréquence des arrêts maladie est en baisse. Pour 100 agents territoriaux, 58 arrêts maladie ont été déclarés en 2018 contre 72 un an plus tôt (-18%). Par ailleurs, 41%, des agents des collectivités ont été absents au moins une fois au cours de l’année 2018, un chiffre en baisse de 9 % par rapport à 2017 (45%).

 

Un coût moyen en hausse

 

Sofaxis observe également que le vieillissement des territoriaux, -dont l’âge moyen s’établit à 47,5 ans en 2018-, et la pénibilité de certains métiers conduisent à des arrêts maladie plus longs. La durée moyenne (toutes absences confondues) est 2,5 fois plus longue chez les plus de 55 ans (60 jours) que chez les moins de 25 ans (24 jours). Par ailleurs, le coût moyen d’un arrêt maladie s’élevait  à 2 134 euros par agent en 2018, soit 22 euros de plus que l’année précédente.

 

Emmanuelle Quémard

Soyez la première personne à commenter cet article