Le magazine des carrières publiques

Actus Recruteurs : RH et Management

Equité et transparence, maîtres mots pour une politique RH



Maire de Chenôve, Thierry Falconnet a souhaité garder la main sur les ressources humaines. Equité et transparence sont les deux maîtres mots qui accompagnent son action. Il sera l’un des intervenants de la prochaine Conférence interrégionale de l’emploi qui aura lieu le 19 juin (1) à Schiltigheim (Bas-Rhin).

Pour vous, les RH dans une commune jouent un rôle essentiel. Comment agissez-vous ?

 

Chenôve est la deuxième commune de la métropole dijonnaise. Elle compte 14 500 habitants, 300 agents titulaires, 450 en tout. Elle présente une sociologie particulière avec un quartier politique de la ville et une attente de la fonction publique de proximité. Je suis attaché au statut, étant moi-même fonctionnaire d’Etat. Dans cette dernière, la promotion interne et les avancements procèdent de règles bien établies. J’ai découvert qu’il n’en allait pas de même dans la fonction publique territoriale. C’est pour cette raison que j’ai souhaité ajouter plus de procédures. Pour moi, l’évaluation d’un agent est capitale. C’est là que son avenir se joue et j’ai souhaité que ce moment sorte de son formalisme protocolaire.

 

Quelles ont été les évolutions ?

 

Nous avons élaboré la fiche individuelle d’évaluation en comité technique, afin que tout le monde puisse donner son avis. Les agents savent que deux maîtres mots guident ma politique RH : équité et transparence. Si l’évolution de carrière est uniquement liée au fait de bien connaître le maire ou l’élu, comment voulez-vous motiver les autres agents qui font correctement leur boulot ? Toutes les promotions font l’objet d’une analyse à partir de critères objectifs et opposables. Autre élément : l’entretien individuel devient central. Il dure une heure. La fiche des questions est envoyée 15 jours avant à l’agent qui est invité à s’en imprégner et à faire la demande de certaines formations. J’ai même souhaité que les personnels encadrants soient formés à la rédaction de cette fiche d’évaluation. Elle est centrale pour moi. J’en lis pas mal pour mieux percevoir l’état d’esprit des agents.

 

Vous encouragez fortement vos agents à se former…

 

Oui parce qu’être dans la fonction publique territoriale est une chance et que l’on peut commencer par exercer un métier pour terminer sa carrière sur un autre. Il y a beaucoup plus de souplesse dans une carrière que les agents ne l’imaginent. Je me charge de le leur rappeler.

 

Stéphane Menu

 

(1) Vous êtes bien entendu invités à suivre les débats le 19 juin de 9h30  à 12h30 en vous connectant à partir du lien suivant :  https://www.creacast.com/channel/interregionest

Soyez la première personne à commenter cet article